Accueil du site / l’ensemble des travaux par ordre chronologique / 1999 / "Vu’cumpra ?" - Biennale de Venise 99

Recherche

Mots-clés

Performance initialisée dans le projet "No milk today", de Lino Polegato (Flux-news), repris parmis les projets outdoor du Pavillon Belge de la Biennale de Venise 1999, commissaire Laurent Jacob (Espace 251 Nord).

à partir de l’île de Giuddecca.

Lino Polegato m’appela pour réaliser à Venise une intervention dans son projet "No milk today"sur la notion de barattage. je pensais alors aux mots, la baratte, le barattinage, le beurre, faire du beurre...Mais surtout le mouvement de malaxage me venait à l’esprit. Comment malaxer une ville entière ? par un mouvement de rotation, par retournement ? En barattinant , en marchandant peut-être ?

Finalement ma proposition consista à y vendre l’Atomium...

Laurent Jacob , commissaire du pavillon belge de la biennale de Venise, m’appella pour participer dans les divers projets outdoor qu’il organisait.

Là, mon barattage pénétra dans la biennale même et devint alors un pavillon belge ambulant à lui tout seul.

Habillé des couleurs du drapeau national, je vendais aux passants à Venise, toutes sortes de gadgets touristiques du monument de l’expo 58, en déambulant les rues de la ville (guidé par les conseils précieux de mes collègues africains, les Vu’cumpra ?, il faut préciser que ce commerce est illégal sans licence).

Aussi la vente se poursuivait à l’intérieur des Giardinis de la Biennale, devant le pavillon belge, dés son ouverture, et dans les différents autres pavillons nationaux et internationaux.

Cette année-là, le pavillon belge étaient aux mains des francophones et Jan Hoet organisait une exposition off néerlandophone sur l’île de la Giuddecca. A l’ouverture de celle-ci je lui vendit un Atomium, devant les caméras de l’émission de télévision de la chaine Canvas, "Niets te doen" du présentateur Nic Balthazar. Après montage, à la difusion, cet échange devint le lien symbolique, pendant une seconde furtive, entre les deux communautés.

"Vu’Cumpra ?" est la façon comme les Vénitiens nomment les marchands de rues ambulants africains. Ceux-ci provenant en majorité de pays francophones utilisent cette expression pour vendre leur marchandise (le ‘Vu’ provenant du vous français).

Stills vidéo de l’ensemble de la performance dans les rues de Venise, au pont des soupirs, à la Giuddecca où était présentée l’exposition off de la communauté flamande, dans les Giardinis, dans les pavillons belge, néerlandais, italien, américain, danois.